Fédération Nationale des Bateaux Ecoles


Accueil
 
Les permis
Généralités
Permis mer
Permis eaux intérieures
Equivalences
 
Les bateaux écoles
La carte
La liste
 
Utile
Guichet des imprimés
Services instructeurs
Glossaire maritime
Glossaire fluvial
Loi et règlements

Les permis maritimes.

Rappelons qu'aucun titre n’est exigé pour piloter en mer un voilier ou un bateau de plaisance à moteur dont la puissance ne dépasse pas 4,5 kW (6,11 ch).

Pour distinguer le navire à voiles du navire à moteur nous utilisons la  formule mentionnée ici.

Les motos de mer (Jetski) sont.considérées comme des bateaux à moteur, leur pilotage est soumis à permis sauf dans le cas de la randonnée aquatique avec des machines peu puissantes et à portée de vue d'un moniteur diplômé.

Le permis "option côtière" permet aussi de naviguer sur les lacs et grands plans d'eau fermés car c'est la réglementation maritime qui s'y applique.

Pour se présenter à l'épreuve du permis plaisance, "option côtière" il faut avoir 16 ans révolu.

Le permis "option côtière" peux être complété par une "extension hauturière".

L'OPTION CÔTIÈRE

    • • La conduite des bateaux dont la puissance motrice totale est supérieure à 4,5 kW (6,11 ch) et jusqu’à 6 milles d’un abri.
      • La navigation de jour comme de nuit sans limitation de puissance moteur.
      • Cette option permet aussi de naviguer sur les lacs et plans d'eau fermés.

    • La durée minimale des cours est de 5 heures en présence d'un moniteur agréé. (Donc pas en e-learning) Les séances de révision ou d'examens blancs ne peuvent pas être décomptées de ces 5 heures.
      Les titulaires de l'option "Eaux intérieures" ou d'un ancien permis équivalent ne sont pas astreints à ce minimum légal.
      Si la partie "collective" des cours pratiques est étudiée pendant la formation théorique, cela porte la durée minimale de formation en salle à 6h30.

      Les principaux points du prorgramme sont les suivants :
      • Le balisage des côtes, notamment le balisage latéral et cardinal.
      • Le balisage des plages et les règles y afférentes.
      • Notions élémentaires sur l'usage de la carte marine.
      • Les règles de barre et de route, les limitations de la navigation.
      • Les règles de la pratique des diverses activités nautiques.
      • Les signaux phoniques.
      • Les signaux régissant le trafic portuaire.
      • Notions météorologiques et les signaux météo.
      • Les feux et marques de jour des navires.
      • Les catégories de conception des navires de plaisance marqués CE.
      • La réglementation relative au permis ainsi que les pièces administratives à posséder à bord.
      • Le matériel d’armement et de sécurité des navires de plaisance de la catégorie côtière.
      • L’organisation du sauvetage en mer.
      • La protection de l’environnement.
      • Connaissances élémentaires du service de communication VHF.

    • La durée minimale des cours est de 3h 30 en présence d'un moniteur agréé. Cette durée se décompose ainsi :
      ⇒ 2h de conduite effective à la barre du bateau-école.
      ⇒ 1h30 de formation essentiellement axée sur la sécurité. Cette formation qui peux se faire collectivement traite des sujets suivants :
      • Assurer la sécurité individuelle et collective.
      • Concevoir l’importance des moyens de communications embarqués.
      • Assurer la protection et la lutte contre les voies d’eau et l’incendie.
      • Météorologie.
      • Balisage côtier.
      • Responsabilités du chef de bord.
      • Les moyens pour signaler une détresse.
      • Le respect de l’environnement.

    • L'obtention du permis est subordonné à la réussite d'un examen théorique et à la validation de la formation pratique.
      ⇒ L'examen théorique est organisé par l'administration sous forme d'un questionnaire à choix multiples.
      Il est informatisé; les questions sont projetées et chaque candidat dispose d'un boitier de réponse. Cinq erreurs sont admises.
      ⇒ La formation pratique au cours de laquelle le formateur validera les objectifs prévus dans le livret du candidat.
      Cette pratique se déroule sur un bateau agréé de l’organisme de formation; elle peux se faire sur n'importe quel plan d'eau.

      Le candidat conserve le bénéfice de la réussite à l’épreuve théorique pendant dix-huit mois.
      Les titulaires de l'option Eaux intérieures ou de l'ancienne carte mer n'ont pas à refaire de formation pratique. (Voir  les équivalences.)

    • Le dossier d'inscription comporte :
      • Une copie d'une pièce d'identité; sont acceptés :
        + Recto de la carte nationale d'identité.
        + Passeport.
        + Permis de conduire VL.
        + Carte de séjour ou de résident
        + Livret (spécial) de circulation
      • Une photo d'identité récente en couleurs.
      • Un certificat médical sur l'imprimé CERFA 14673. N'importe quel médecin peux le signer.
      • Un timbre fiscal dématérialisé à 70 €.
      • Un timbre fiscal dématérialisé à 38 €.

      Pour les titulaires d' un autre permis de plaisance (Option eaux intèrieures, carte mer, anciens permis) :
      • Pas de timbre à 70 €.
      • Fournir le ou les anciens titres acquis (originaux).

      Pour un dossier combiné "option eaux intèrieures" et "option côtière" :
      • Inutile de doubler les documents car ceux-ci seront numérisés.
      • Un seul timbre à 70 €.
      • Deux timbres à 38 €.

      La photo d'identité doit être aux  normes de l'administration. Les lunettes ne sont tolérées que si le certificat médical les mentionnent.
      Il n'est pas nécessaire d'indiquer sur le certificat médical les lunettes servant à la vue de près.
      Les timbres dématérialisés peuvent être achetés chez un buraliste ou sur le  site de l'administration.
      Les imprimés sont disponibles à notre  guichet des imprimés.

L'EXTENSION HAUTURIÈRE

    • • Permet de piloter n'importe quel navire de plaisance à moteur, sans limite de distance de navigation.

      Cette épreuve de navigation s'adresse aux titulaires du permis mer "option côtière" ou des ancien permis mer côtier ou "A".

    • Les principaux points du prorgramme sont les suivants :
      • Savoir lire la carte marine.
      • Identifier les phares.
      • Faire le point par plusieurs relèvements ou gisements et porter ce point sur la carte.
      • Calculer la variation, la dérive due au vent, la dérive due au courant, le cap au compas, le cap vrai, la route sur le fond, faire l’estime.
      • Effectuer un calcul de marée par rapport à un port principal par la règle des douzièmes.
      • Etre sensibilisé aux aides électroniques à la navigation : usages et précautions.
      • Savoir interpréter de manière simple une carte de météorologie marine et connaître les symboles utilisés.
      • Connaître le matériel de sécurité obligatoire au-delà de 6 milles.

    • L'épreuve d'une durée de 1h30 se déroule en salle. Elle comporte :
      • Deux problèmes de navigation sur la carte marine 9999 du SHOM (Notés chacun sur 6)
      • Un calcul de marées par la méthode des douzièmes (Noté sur 4)
      • 5 questions de type QCM portant sur les aides à la navigation, la météo et la réglementation (Notées sur 4)

      Pour être reçu, il faut avoir au moins :
      • 7 points pour les deux problèmes de navigation.
      • 10 points sur 20.

    • Le dossier d'inscription comporte :
      • Le ou les anciens titres acquis, y compris fluviaux (originaux).
      • Une photo d'identité récente en couleurs.
      • Un timbre fiscal dématérialisé à 38 €.

      La photo d'identité doit être aux  normes de l'administration.
      Les timbres dématérialisés peuvent être achetés chez un buraliste ou sur le  site de l'administration.







Afin de protéger votre vie privée,
ce site n'utilise aucun cookie de tracking.

Contact     Mentions légales